BFMTV

Les yourtes de la discorde

La yourte de Sara et Alex

La yourte de Sara et Alex - -

Le tribunal correctionnel de Limoges avait relaxé trois familles, en décembre dernier, accusées d'enfreindre le code de l'urbanisme avec leurs yourtes. Ce vendredi, la cour d'appel pourrait revenir sur cette décision.

On les surnomme "les yourtes de la discorde". Depuis son élection en 2008, le maire de Bussière-Boffy en Haute-Vienne, un petit village de 350 habitants, s'oppose à un groupe de personnes vivant dans des yourtes. Un nouveau procès s'ouvre vendredi entre l'édile et Alex et Sara, installés depuis sept ans dans cet habitat traditionnel des peuples mongols.

Au début des années 90, Alex a acheté cette terre pour y intsaller sa famille et une yourte. Un mode de vie qui ne fait pas l'unanimité. En 2011, le maire a porté plainte pour non respect du code de l'urbanisme contre les trois familles qui vivent ainsi.

"Une ligne de vie qu'on considère comme saine"

"Le code de l'urbanisme il est ce qu'il est et il dit: 'si vous voulez rester toute l'année il faut que le terrain soit viable et que vous ayez une déclaration préalable ou un permis de construire. Sinon, ça s'appelle de l'occupation illégale", commente Jean-Paul Barrière le maire de Bussière-Boffy.

En 2007, la municipalité avait déclaré le terrain occupé par Alex et Sara inconstructibles. "On fait de tort à personne et les terrains nous appartiennent, réagit la jeune femme. On n'est pas raccordés au réseau, puisqu'on a notre électricité. On fait des efforts au niveau écologique, on suit une ligne de vie qu'on considère comme saine, et ce maire nous met des bâtons dans les roues…"

Le tribunal correctionnel de Limoges a relaxé les trois familles en décembre dernier. Ce vendredi, la cour d'appel pourrait revenir sur cette décision. Alex et sa famille pourraient alors être exclu de leur logement.