BFMTV

Les violences contre la vie chère se multiplient à La Réunion

-

- - -

Des troubles ont été signalés dans plusieurs villes de La Réunion dans la nuit de jeudi à vendredi, où des affrontements ont opposé des groupes de jeunes aux forces de l'ordre.

Un escadron de gendarmerie est attendu ce vendredi sur l'île de la Réunion, théâtre de violences contre la vie chère depuis mardi, en plus des deux escadrons arrivés ce jeudi.Les troubles avaient commencé par une manifestation contre l'essence chère avec blocage par des transporteurs routiers du seul dépôt de l'île, au Port.

À Saint-Benoît, un gendarme a été sérieusement blessé par un coktail molotov

Dans le sud de l'île, à Saint-Louis, les forces de l'ordre ont dû intervenir à plusieurs reprises pour dégager la route et disperser une cinquantaine de manifestants dont la plupart étaient mineurs. La police a procédé à 26 interpellations.Le même scénario s'est produit dans les communes voisines de l'Etang-Salé et de Saint-Pierre, où quelques voitures et des poubelles ont été incendiées, nécessitant l'intervention des pompiers.

 Dans l'est de l'île, à Saint-André, les affrontements ont opposé des petits groupes de jeunes aux policiers. Une voiture a été incendiée. Des centaines de curieux étaient massés sur les trottoirs pour assister aux incidents. Des pierres étaient lancées contre les policiers qui ripostaient à coups de grenades lacrymogènes et de gomme-cogne. A Sainte-Marie, commune voisine de Saint-Denis, une voiture a été incendiée.