BFMTV

Les habitants d'un village de Haute-Garonne pistent l'homme-clou

Blague potache ou volonté de nuire? Un individu, toujours recherché, sème depuis trois ans des clous sur une route d'une commune de Haute-Garonne. Excédés par les crevaisons à répétitions, les habitants s'organisent pour mettre la main sur le responsable.

Tel le petit Poucet, il sème non pas de miettes de pain mais des clous. Depuis trois ans, un individu, toujours recherché, mine des centaines de petites pièces métalliques sur une portion de route de Portet-sur-Garonne, une commune de la banlieue toulousaine. Fortement touché, les habitants du quartier de Récébédou sont excédés. Les dégâts sont importants et les crevaisons se succèdent.

"J'ai encore acheté un pneu récemment et fin août, il était déjà crevé", se désespère un riverain. "J'ai déjà eu six clous dans trois pneus", témoigne une autre.

Sur le site du quotidien régional Sud-Ouest, une habitante raconte même avoir crevé 38 fois depuis 2013. Les garages environnants sont submergés de demandes de réparations.

Déjà "40.000 euros" de dommages

Tant le phénomène perdure, la zone est carrément évitée par les automobilistes. Mais impossible d'en faire de même pour les riverains. Ils ont alors décidé de former un collectif pour s'organiser contre la menace et trouver le malfaiteur. A tour de rôle, ils surveillent la rue mais en vain: le responsable est toujours introuvable.

Des rondes sont également effectuées par la police municipale et la balayeuse est passée aussi souvent que possible. Entre les réparations et les changements de pneus, le préjudice est estimé à "au moins 40.000 euros". Une enquête a également été ouverte.

P. P. avec Anne-Sophie Warmont et Maxime Meunier