BFMTV

Les feuilles mortes retardent les trains en Normandie

L'entassement des feuilles mortes sur les chemins de fer perturbe depuis ce week-end la ligne Paris-Granville.

L'automne ne fait pas bon ménage avec la SNCF. L'entassement des feuilles mortes sur les chemins de fer entraîne depuis ce week-end de nombreux retards et annulations de trains sur la ligne Paris-Granville. Pour cause, elles réduisent l'adhérence des véhicules, obligeant les conducteurs à ralentir.

"On est partis de Paris à 8h30, on est arrivés à Granville à 19h", témoigne un voyageur.

Malgré tout, certains clients de la société de transports préfèrent relativiser. "On fait comme on peut mais ce sont les feuilles, on n'y peut rien", raconte une jeune femme.

Des feuilles mortes à 500.000 euros

Pour assurer la sécurité de ses clients, la SNCF a déployé des trains laveurs et des draisines. Une grande opération de nettoyage au coût élevé.

"Un axe comme Paris-Granville, en Normandie, cette année, c'est près de 500.000 qui ont été dépensés pour réaliser du débroussaillage et de l'élagage le long de la voie", explique Emmanuelle Saura, directrice SNCF du réseau en Normandie.

Les conducteurs s'emploient également à tout mettre en œuvre pour satisfaire la clientèle et assurer leurs trajets. Ils doivent adapter leur vitesse "à 120 km/h alors qu'il y a des portions sur cette ligne qui vont jusqu'à 160 km/h", assure Cédric Piatte, directeur de la ligne Paris-Granville.

Certains trajets ont même dû être assurés par des autocars entre Granville et Dreux, dans l'Eure-et-Loire, et par trains Transiliens entre Dreux et Paris, rapporte RTL. 

Les voyageurs vont devoir s'armer de patience puisque le retour à la normale est prévu au plus tard début décembre.

Julie Breon avec Mélanie Bontems et Claire Elien