BFMTV

Les courriers suspects en Seine-Maritime contenaient du ciment

BFMTV

La poudre contenue dans des courriers suspects envoyés mercredi à différentes administrations de Seine-Maritime était constituée principalement de ciment, a indiqué jeudi la préfecture, alors que d'autres plis similaires ont été reçus jeudi dans de nouveaux lieux.

Le parquet de Rouen a indiqué qu'une enquête pénale a été ouverte pour retrouver le ou les personnes qui ont envoyé ces plis. Ce n'est qu'après que cette ou ces personnes auront été appréhendées qu'une qualification délictuelle pourra être retenue avec précision, a-t-on expliqué.

Mercredi treize plis postaux suspects ont été réceptionnés dans huit lieux publics (centres des impôts, d'assurance maladie, mairie, police municipale...) sur quatre communes de Seine-Maritime (Rouen, Le Havre, Dieppe, Lillebonne), ce qui avait provoqué une mobilisation importante des services de secours.

Jeudi trois nouvelles enveloppes de même type ont été reçues au centre des impôts de Bolbec, non loin de Lillebonne, dans une annexe des finances publiques au Havre, et une à Rouen, dans des bureaux encore non identifiés, selon une source proche de l'enquête. Aucun des plis ne comportait un quelconque message de protestation ou de revendication.