BFMTV

Les 3 braqueurs de Villeneuve-la-Garenne en fuite

Plusieurs malfaiteurs armés ont tenté lundi de braquer le magasin Primark de Villeneuve-la-Garenne dans les Hauts-de-Seine. En milieu de matinée, 18 personnes retranchées dans le centre commercial ont pu être évacuées par le Raid.

Plusieurs malfaiteurs armés se sont attaqués à un magasin situé dans les Hauts-de-Seine ce lundi matin, à la mi-journée ils étaient toujours recherchés par la police. 

Retour sur les faits. Vers 6h30, le magasin Primark situé à Villeneuve-la-Garenne dans le centre commercial Qwartz, est la cible d'une tentative de braquage à main armée. La police rapporte la présence de "deux ou trois malfaiteurs armés". Les policiers d'élite du Raid sont alors envoyés sur place. Au moins l'un des malfaiteurs serait armé d'un fusil à pompe. 

Vers 10h30, 18 personnes sont évacuées. La responsable du magasin dit avoir été molestée par les braqueurs. Une source policière précise également que l'une des personnes présentes dans le centre commercial a fait un malaise.

Avant leur évacuation, les employés étaient retranchés dans une cantine près du magasin. On ne sait pas à ce stade si les employés sur place ont été retenus en otages par les braqueurs ou s'ils ont réussi à se mettre à l'abri dans cette partie du centre commercial Qwartz. 

Les malfaiteurs filmés par les caméras de vidéosurveillance

Les enquêteurs ajoutent que les recherches se poursuivent pour identifier les malfaiteurs. Ils ont "été filmés entrant dans le centre commercial sans en ressortir selon les caméras de vidéosurveillance". Une perquisition du bâtiment de 85.000 m2 n'a rien donné et les recherches se poursuivent hors du centre commercial, "les trois semblent avoir pris la fuite", confirme une source proche de l'enquête. 

En tout début de journée, c'est une employée qui a donné l'alerte. Cette dernière "a envoyé vers 7 heures un texto à son copain pour lui dire qu'ils étaient pris en otages par deux hommes armés", a expliqué une autre source policière. Les policiers sont arrivés sur place, environ 45 minutes après le début du braquage. Selon le Parisien, l'un des trois braqueurs a été reconnu comme un salarié de Primark. La circulation avait en premier lieu été coupée autour du centre commercial avant que le dispositif policier soit levé en début d'après-midi.

Selon nos informations, le parquet de Nanterre doit ouvrir une enquête pour vol avec armes et séquestration à l'egard de plusieurs personnes. Les auditions des 18 employés sont par ailleurs terminées. Les salariés disent avoir été regroupés dans une salle de restauration.

C. B avec AFP