BFMTV

Le parquet de Toulouse assigne "Joe le Corbeau" pour faire fermer son site

La photo prise devant l'école Ozar Hatorah, où Mohamed Merah a tué trois personnes.

La photo prise devant l'école Ozar Hatorah, où Mohamed Merah a tué trois personnes. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le parquet de Toulouse défendra jeudi devant le juge des référés sa demande d'interdiction du site internet de "Joe-le Corbeau", dessinateur gravitant dans la sphère de Dieudonné et ayant fait des Juifs sa principale cible, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

"Le parquet a demandé de la façon la plus large que les images plus que contestables diffusées sur le site de 'Joe le Corbeau' soient interdites", a expliqué le procureur de la République de Toulouse, Michel Valet.

"On a eu le souci dans cette assignation de faire le maximum pour bloquer la diffusion de messages, sous quelque forme que ce soit, qui pour nous sont clairement antisémites", a ajouté M. Valet, précisant que le parquet était à l'initiative de cette procédure.

Dans son assignation, le parquet a également assigné les fournisseurs d'accès à internet (Bouygues, Orange, SFR, Numéricable, Free, Darty) pour s'assurer que, si le juge devait lui donner raison, la fermeture du site actuel de "Joe le Corbeau" serait effectivement mise en oeuvre.

"Joe le Corbeau", de son vrai nom Noël Gérard, 32 ans, a été mis en examen fin janvier à Toulouse pour provocation à la haine raciale par écrits et images diffusés par voie électronique.