BFMTV

Le Mont-Saint-Michel en cours d'évacuation

Le site a été évacué dimanche matin "par précaution" alors que des témoins ont signalé la présence d'un homme qui menaçait de s'en prendre aux forces de l'ordre. Les recherches vont être élargies, alors que l'individu n'a pas été retrouvé. Le Mont-Saint-Michel a rouvert à 14 heures.

Agé de 20 à 30 ans, pantalon de couleur sombre. Les gendarmes de la Manche sont à la recherche d'un individu dont le comportement a été jugé suspect ce dimanche matin. Après être rentré sur le Mont-Saint-Michel, l'homme a menacé de s'en prendre aux forces de l'ordre, déclenchant rapidement l'évacuation "par précaution" du site. Une cinquantaine de militaires ont été déployés sur place et un hélicoptère de la gendarmerie a survolé le site.

"Personne ne connaît les intentions réelles de cet individu et sa capacité de nuisance", a précisé sur BFMTV le préfet de la Manche.

Les opérations de recherche terminées

Après l'évacuation de centaines de touristes, habitants et travailleurs, les gendarmes ont inspecté maison par maison afin de s'assurer que l'individu recherché ne s'y trouve pas. "Toutes les maisons ont été vérifiées, tous les endroits publics ou privés ont été inspectés par les forces de gendarmerie, et l’abbaye est vide, a indiqué sur BFMTV Jean-Marc Sabathé, le préfet de la Manche, ajoutant que le site devrait être rouvert au public dans l'après-midi.

Le préfet a désormais "la quasi-certitude" que le suspect ne se trouve plus au Mont-Saint-Michel et précise donc que les recherches sont élargies. Le site a rouvert au public à 14 heures.

L'homme recherché a été signalé par plusieurs témoins alors que cette personne, qui rentrait sur le site, menaçait de s'en prendre aux forces de l'ordre. "La procédure (d'évacuation, NDLR) se déclenche immédiatement pour sécuriser les lieux, les habitants et il faut éviter le moindre danger aux personnes qui venaient au Mont aujourd’hui", a indiqué Bertrand Sorre, le député LREM de la Manche, en contact avec la préfecture.

Filmé par les caméras de vidéosurveillance

C'est un guide touristique qui vers 7h45 a contacté les autorités après avoir entendu l'homme, dans une navette-bus menant au Mont-Saint-Michel, dire vouloir attaquer policiers et gendarmes. Un cafetier a également été inquiété par les déclarations de l'homme. Des propos que l'individu a réitéré alors qu'il se trouvait sur les remparts du site. Le suspect a rapidement été identifié puis suivi grâce au système de vidéo-surveillance installé sur le site, l'un des plus visités d'Europe. Les policiers municipaux l'ont ensuite perdu de vue. 

"Il n’avait pas d’arme visible aux yeux des gens qui ont rapporté ses propos", affirme le député.

Le flux de touristes entrant a été bloqué. "On allait au Mont-Saint-Michel à vélo et quand on est arrivé devant on a vu qu’il y avait des policiers, que tout était fermé, raconte à BFMTV une touriste. Ils refusaient l’accès, même l’accès à la passerelle était fermé. Tout était bloqué. Les policiers ne laissaient rentrer personne." Les piétons séjournant dans les hôtels ont eux été évacués dans le calme et sans incident. L'Abbaye a été fermée par mesure de précaution. La Section de recherche de Caen a été saisie. 
J.C.