BFMTV

Le ministre Sébastien Lecornu visé par une enquête pour "prise illégale d'intérêts"

Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu.

Le ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu. - Ludovic Marin-AFP

Le ministre des Outre-mer est visé par une enquête préliminaire du Parquet national financier pour ses activités passées à la tête du département de l'Eure.

Une enquête préliminaire a été ouverte pour "prise illégale d'intérêts" à l'encontre du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, a indiqué une source judiciaire à l'AFP ce mercredi, confirmant des informations du Canard Enchaîné et de Libération, pour des faits remontant à l'époque où il cumulait les fonctions de président du Conseil départemental de l'Eure et un poste d'aministrateur de la Société d'autoroutes Paris-Normandie.

Cette enquête a été ouverte en mars 2019 des chefs de "prise illégale d'intérêts" et d'"omission de déclaration à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique". Elle a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF).

"Aucun enrichissement personnel"

"Sébastien Lecornu n'était pas informé de cette enquête préliminaire" et "prend acte de l'information et se dit serein", a réagi l'entourage du ministre auprès de BFMTV.

Avant d'ajouter: "Il n'y a eu aucun enrichissement personnel. Le fait d'être président du Conseil départemental et administrateur de la société d'autoroute Paris Normandie (SAPN) est une pratique historique. Cela a toujours été le cas pour ses prédécesseurs. Le département n'a jamais favorisé la SPAN car c'est l'Etat qui gère et prend les décisions".

A.S. et Thomas Soulié avec AFP