BFMTV

Le gilet jaune Jérôme Rodrigues en garde à vue pour soupçons de violences sur sa compagne

Jérôme Rodrigues lors de la manifestation gilets jaunes du 2 février

Jérôme Rodrigues lors de la manifestation gilets jaunes du 2 février - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Arrêté dimanche dans la matinée, Jérôme Rodrigues a été relâché dans la soirée. Il était soupçonné de violences sur sa compagne, qui a démenti les faits.

Figure des gilets jaunes, Jérôme Rodrigues a été arrêté ce dimanche matin à La Roche-sur-Yon (Vendée), il était soupçonné de violences envers sa compagne, selon des informations de TF1, confirmées par BFMTV. Après avoir entendu la conjointe, qui a nié avoir subi des violences, les gendarmes ont relâché l'homme dans la soirée.

Une alerte donnée par les pompiers

Les gendarmes de La Roche-sur-Yon sont intervenus ce dimanche matin à Thorigny à la suite d'un appel des pompiers qui leur ont signalé un différend entre Jérome Rodrigues et sa compagne, d'après une source proche du dossier à BFMTV. 

"Il y a eu une dispute verbale, comme n'importe quel couple peut avoir", a déclaré la conjointe à l'AFP. "J'ai fait une crise d'angoisse suite à cela et j'ai décidé d'appeler les pompiers pour qu'ils viennent me chercher", a-t-elle expliqué.

Le médecin qui l'a examinée a expliqué aux autorités qu'elle lui avait confié que Jérôme Rodrigues lui "aurait vidé une bouteille d'eau au visage, puis lui aurait lancé dessus" avant de la "bousculer", explique un communiqué du procureur de La-Roche-sur-Yon. Entendue à deux reprises par les enquêteurs, la conjointe a au final déclaré n'avoir "rien subi du tout", et affirme "n'avoir pas tenu les propos que lui prête le médecin".

"Le procureur de la République a décidé de faire son coup de pub en plaçant Jérôme en garde à vue. Quand je suis sortie de l'hôpital, on m'a auditionnée, on a tenté de me faire dire un tissu de mensonges, dont celui d'avoir subi des violences conjugales", a déclaré la femme de 30 ans, qui dit avoir été hospitalisée environ deux heures.

"Je ne l'ai pas touchée"

Dans une première audition, elle avait reconnu que son compagnon lui avait pris son téléphone alors qu'elle voulait appeler les pompiers, ainsi que sa bouteille d'eau, l'éclaboussant au passage, selon le communiqué.

De son côté, Jérôme Rodrigues a expliqué lors de son audition qu'il avait "levé le poing" sans avoir l'intention d'être violent. Il reconnait avoir été très énervé sur le moment, "j'ai crié, j'ai hurlé, j'ai fait des gestes, mais je ne l'ai pas touchée".

Cécile Danré avec Salomé Vincendon