BFMTV

Le cannibale présumé des Pyrénées mis en examen

L'ancien militaire Jérémy Rimbaud, lors de son arrivée vendredi matin au tribunal de Pau.

L'ancien militaire Jérémy Rimbaud, lors de son arrivée vendredi matin au tribunal de Pau. - -

L'ancien militaire soupçonné d'avoir mangé mi-novembre le cœur et la langue d'un nonagénaire dans un village des Hautes-Pyrénées a été mis en examen vendredi.

A l'issue de 5 heures d'audition, l'ancien militaire soupçonné d'avoir mangé mi-novembre le coeur et la langue d'un nonagénaire dans un village des Hautes-Pyrénées a été mis en examen vendredi à Pau pour assassinat et atteinte à l'intégrité d'un cadavre.

Jérémy Rimbaud, ex-caporal de 26 ans, a également été mis en examen pour tentative d'assassinat sur un autre homme qu'il avait agressé le même jour, a indiqué le vice-procureur Sébastien Ellul. Selon le magistrat, l'ancien soldat a été placé sous mandat de dépôt, mais va rester interné dans un établissement psychiatrique spécialisé à Cadillac, en Gironde, où il se trouve depuis le 21 novembre.

Victime d'un stress post-traumatique?

Le jeune homme qui, compte tenu de son état psychique, n'avait pas encore pu être entendu par la juge, avait reconnu devant les enquêteurs, juste après le drame, avoir tué le 15 novembre un retraité de 90 ans à Nouilhan, village de 200 habitants situé dans les Hautes-Pyrénées. Il a expliqué lui avoir fracassé le crâne avec un outil métallique. Le même jour, il avait également agressé un autre homme avec le même objet.

Il avait également soutenu avoir prélevé et mangé le cœur et la langue du nonagénaire décédé.

Un stress post-traumatique pourrait expliquer son geste. Cet ancien chauffeur de véhicules blindés légers avait vu des militaires mourir ou être gravement brûlés en sautant sur une mine. La compagne avec qui il vivait récemment à Pau aurait pour sa part noté des "délires" avant le drame.

K. L. avec AFP