BFMTV

La préfète d'Eure-et-Loire porte plainte contre Dieudounné pour "injure public"

Les spectacles de Dieudonné interdit à l'Haÿ-les-Roses

Les spectacles de Dieudonné interdit à l'Haÿ-les-Roses - Patrick Kovarik - AFP

La préfète assure que plusieurs personnes ont tenu des propos "racistes, antisémites et injurieux" lors d'un spectacle organisé par l'humoriste controversé.

La préfète d'Eure-et-Loir a annoncé ce samedi avoir déposé une plainte pour "injure publique" contre l'humoriste Dieudonné à la suite d'un spectacle qu'il a tenu à Saint-Lubin-de-la-Haye, près de Dreux, durant lequel des propos "raciste, antisémite et injurieux" ont été prononcés.

Le 22 juin dernier, celui à l'origine du signe de la "quenelle" s'est produit devant 500 personnes dans les locaux de sa société de production à Saint-Lubin-de-la-Haye. Il a invité des militants d’extrême-droite et négationnistes d'après L'écho Républicain.

Pourtant, la préféte d'Eure-et-Loire Sophie Brocas, l'avait au préalable contacté pour lui demander que son "bal des quenelles" ne soit pas "une atteinte à la dignité humaine"... Ce à quoi Dieudonné avait promis de se plier.

Les propos des invités pointés du doigt

Mais d'après les informations recueillies par la préfecture, il se trouve que des propos à caractère "raciste, antisémite et injurieux" ont bel et bien été tenus lors de cette soirée.

Elle a donc porté plainte pour injure publique à son encontre, en qualité de dépositaire de l'autorité publique. S'il est poursuivi, il encourt une peine de six mois d'emprisonnement et 7500€ d'amende.

Sophie Brocas a aussi saisi le procureur de la République de Chartres pour dénoncer "les propos clairement antisémites et négationnistes proférées par une personne qui s'est exprimée en première partie du spectacle."

Mélanie Vecchio avec E.P