BFMTV

La moto dans le viseur du nouveau spot de la Sécurité routière

La Sécurité routière a lancé samedi une nouvelle campagne choc avec un film consacré aux motards. Intitulé Perte de contrôle, il vise à avertir les conducteurs de deux-roues motorisés des dangers de la route.

Les motards sont eux aussi concernés par la sécurité sur la route. C'est le message qu'a voulu faire passer la Sécurité routière dans sa nouvelle campagne lancée samedi. A l'approche des beaux jours, qui voient traditionnellement augmenter le nombre d'accidents chez les motards, l'organisation a voulu alerter "les conducteurs de deux-roues motorisés qui représentent près de la moitié des blessés graves et un quart des décès", selon un communiqué.

Comme dans un premier clip diffusé en janvier et consacré à la voiture, ce second film intitulé "Perte de contrôle" s'attache à montrer l'impact ravageur de l'accident, qui va toucher le conducteur mais frapper aussi tous ses proches, en une violente "onde de choc".

"Sur cette route qu'il connaît, Maxime se sent en sécurité. Mais cette fois, un animal va surgir. C'est sans douleur qu'il se réveillera à l'hôpital, jusqu'à ce que sa mère lui annonce sa tétraplégie", raconte le narrateur, tandis qu'à l'écran, l'embardée d'un sanglier désarçonne le motard, projeté dans l'air nocturne où s'entrechoquent les débris mais aussi les corps de la mère, du père, de l'épouse de l'accidenté, une image forte qui décrit le choc de toute une famille.

La distance de freinage plus longue en moto 

En 2015, 768 personnes ont été tuées et 11.000 blessées gravement à deux-roues motorisés. Des accidents survenus essentiellement "lorsque le motard se sent en confiance, de jour, par beau temps et en rase campagne", souligne la Sécurité routière. Le film est diffusé à la télévision et sur les réseaux sociaux. Deux spots ont également été conçus pour la radio.

"Pour contrer l'idée reçue selon laquelle une moto freine sur une distance plus courte qu'une voiture à la même vitesse", la Sécurité routière dévoile les résultats d'une étude du Cerema, un centre d'études et d'expertise sur les risques, et de l'Union technique de l'automobile, du motocycle et du cycle. Cette étude, qui se base sur des comparaisons entre une moto Yamaha MT07 et une Renault Clio, révèle "un temps de perception-réaction identique entre le motard et le conducteur de la voiture pour le freinage d'urgence", mais "une distance de freinage plus longue pour la moto: 3 mètres à 50 km/h et 7,5 m à 90 km/h".

La Sécurité routière relève par ailleurs que les excès de vitesse des motocyclistes "sont plus nombreux chez les jeunes (entre 18 et 25 ans) et les quinquagénaires", les plus jeunes commettant "les plus grands excès de vitesse".

A. K. avec AFP