BFMTV

La ministre de la Justice annonce la création d'un parquet national antiterroriste

La ministre de la Justice Nicole Belloubet à la sortie du Conseil des ministres, le 22 novembre 2017

La ministre de la Justice Nicole Belloubet à la sortie du Conseil des ministres, le 22 novembre 2017 - Ludovic MARIN / AFP

Idée défendue notamment par Nicolas Sarkozy, le parquet national antiterroriste va finalement être mis en place par Nicole Belloubet. Sa date d'installation n'est pas encore connue.

La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, a annoncé ce lundi la création d'un parquet national antiterroriste, destiné à faire face à "une menace sans commune mesure" en France.

L'objectif du gouvernement est "de disposer d'une véritable 'force de frappe judiciaire antiterroriste'", a déclaré Nicole Belloubet devant des procureurs réunis à l'Ecole nationale de la magistrature à Paris. Actuellement, le parquet de Paris est compétent au niveau national pour tous les dossiers terroristes.

"Avec la création d'un parquet national antiterroriste (PNAT), le parquet de Paris se verrait ainsi dégagé de ce contentieux lourd et spécifique. Il serait ainsi plus efficace et plus visible. Le PNAT aurait quant à lui toute la disponibilité pour recentrer son activité sur cette mission essentielle", a-t-elle souligné. Aucune date d'installation pour cette nouvelle instance n'est donnée pour l'instant, ni de nom pour la personne qui en prendra la tête.

Une idée rejetée par le procureur de Paris

L'idée d'un parquet antiterroriste avait fait débat pendant la dernière campagne présidentielle. Elle été avancée par Nicolas Sarkozy dans son livre Tout pour la France, en 2016. Le procureur de Paris, François Molins, avait vivement exprimé son désaccord: dans un entretien au Monde, il avait affirmé: 

"Je ne sais pas si cela relève de l’ignorance ou de la mauvaise foi! Depuis trente ans, la justice antiterroriste fonctionne de manière centralisée et spécialisée. Le dispositif actuel est un gage d’efficacité et de cohérence (...)."

A. K. avec AFP