BFMTV

La mère de la "martyre de l'autoroute A10" est sortie de prison

Un nouvel appel à témoins avait été lancé en 2012.

Un nouvel appel à témoins avait été lancé en 2012. - Alain Jocard - AFP

La mère de la petite Inass, retrouvée morte en 1987 au bord de l'autoroute A10, est sortie de prison pour raisons de santé. Elle est assignée à résidence sous surveillance électronique.

La mère de la petite "martyre de l'autoroute A10" est sortie de prison, après deux ans de détention provisoire, révèle ce mercredi Le Parisien.

Après la libération, en juin 2019, d'Ahmed Touloub, le père de la fillette, c'est son ancienne épouse, Halima El Bakhti est également sortie de prison. Elle reste cependant assignée à domicile, sous surveillance électronique, dans l'attente du procès pour des raisons de santé.

Le 11 août 1987, leur fille Inass, avait été retrouvée morte dans un fossé sur le bord de l'autoroute A10, à Suèvres (Loir-et-Cher). Son corps, mutilé, porte de nombreux signes de maltraitances, et elle est rapidement surnommée la petite "martyre de l'A10".

Son identité inconnue pendant 31 ans

Pendant 31 ans, les enquêteurs tentent de trouver l'identité de l'enfant et y parviennent enfin grâce à un prévèlement ADN qui identifie son frère, arrêté dans le cadre d'une affaire de violence.

Les parents de la fillette, qu'on sait alors âgée de 4 ans au moment de sa mort, sont arrêtés en 2018 et mis en examen pour meurtre, violences volontaires sur mineur de 15 ans et recel de cadavre. Ils sont placés en détention provisoire.

L'instruction close avant la fin de l'année

Le père, libéré en juin 2019, rejette toute la responsabilité sur son ex épouse et reconnaît uniquement avoir abandonné le corps, ce qu'elle nie.

Selon le procureur de la République de Blois, l'instruction devrait être close avant la fin de l'année.

Fanny Rocher