BFMTV

La garde à vue des militants basques arrêtés mardi prolongée

BFMTV

Les six militants présumés du groupe séparatiste basque ETA interpellés mardi matin restent en garde à vue. Ils avaient été arrêtés après un coup de filet coordonné dans trois villes françaises.

Les six suspects arrêtés à Blois, Brive-la-Gaillarde et Montpellier "fonctionnaient en trois groupes qui constituaient le noyau de la logistique" de l'ETA, selon le ministre espagnol de l'Intérieur, Jorge Fernandez Diaz.

"Nous pouvons donc dire que le noyau de la logistique de l'ETA a été arrêté aujourd'hui", a affirmé mardi lors d'une conférence de presse à Madrid le ministre, estimant que ce coup de filet, ajouté à "la situation d'extrême faiblesse opérationnelle" de l'ETA, place le groupe "face à son inévitable dissolution".