BFMTV

La France épinglée pour son taux élevé de suicide en prison

Un rapport européen publié le 3 mai 2013 épingle la France pour son taux de suicide élevé en prison

Un rapport européen publié le 3 mai 2013 épingle la France pour son taux de suicide élevé en prison - -

Un indicateur inquiétant puisque le taux de suicide dans les prisons françaises est deux fois supérieur à la moyenne constatée dans les 47 pays membres du Conseil de l'Europe, selon un rapport publié vendredi à Strasbourg par l'organisation paneuropéenne.

Les prisons françaises ne faisaient déjà pas office de modèle en terme de surpopulation carcérale, elles sont vendredi pointées du doigt pour leur taux de suicide des détenus.

Un indicateur inquiétant puisque le taux de suicide dans les prisons françaises est deux fois supérieur à la moyenne constatée dans les 47 pays membres du Conseil de l'Europe, selon un rapport publié vendredi à Strasbourg par l'organisation paneuropéenne.

Il y a eu en France 95 suicides de détenus en 2010, année de référence du rapport sur ce point, soit un taux de 15,5 suicides pour 10.000 détenus, contre une moyenne de 6,7 pour l'ensemble des pays membres.

La France mauvaise élève

La grande majorité des pays voisins de la France ont des taux moins élevés, comme l'Allemagne (8,1), l'Italie (8,0) ou encore la Suisse (9,7), constate-t-on dans cette compilation annuelle de données sur les prisons européennes.

Parmi les quelques pays ayant des taux plus élevés que la France figurent les Pays-Bas (17) et la Belgique (16,7).

Des comparaisons à nuancer, préviennent les auteurs du rapport, qui soulignent que les différents pays n'employaient pas forcément les mêmes méthodes pour établir les données transmises. Ainsi, des pays comme l'Espagne, la Pologne, l'Ukraine, la Roumanie ou la Bulgarie ont des taux déclarés sensiblement inférieurs à la moyenne, et plusieurs petits pays n'ont recensé aucun suicide.