BFMTV

La fin de la cavale de Redoine Faïd due à un portable mouchard

Traqué par Interpol, la cavale de Redoine Faïd avait duré six semaines.

Traqué par Interpol, la cavale de Redoine Faïd avait duré six semaines. - -

Evadé de la prison de Sequedin, le braqueur a été géolocalisé puis arrêté grâce à un "indic" qui avait glissé un portable dans sa voiture, selon les informations du journal Libération.

Traqué par Interpol, sa cavale avait duré six semaines. Redoine Faïd qui s'était évadé mi-avril de la prison de Sequedin dans le Nord avait été arrêté le 29 mai à Pontault-Combaut. Selon les informations du journal Libération, qui cite "une source proche de l'enquête", c'est un "indic" qui a "plombé" Redoine Faïd, qui voulait rejoindre Israël.

Durant sa cavale, il a essayé d'acheter un faux passeport israélien. Lors de la tractation, à bord d'une voiture, le vendeur du faux passeport a balancé un portable.

Des images qui avaient suscité un tollé

La diffusion d'images de l'évasion tirées des vidéosurveillances de la prison de Sequedin il y a moins d'une semaine par TF1 et M6 avait provoqué un fort émoi parmi les surveillants. Le parquet de Lille a ouvert une information judiciaire pour violation du secret de l'enquête et de l'instruction.

Redoine Faïd est soupçonné notamment de participation à une tentative d'attaque à main armée qui avait coûté la vie à la policière municipale Aurélie Fouquet, 26 ans, en mai 2010 à Villiers-sur-Marne (Val-de-Marne). Après sa dernière arrestation, le braqueur s'est vu signifier neuf chefs de mise en examen. Il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Condamné pour une affaire de braquage à 18 ans de réclusion, il était devenu le "braqueur repenti" - comme il se présentait dans son autobiographie Braqueur: des cités au grand banditisme paru en 2010.

K. L.