BFMTV

La défense de la mère de Fiona demande l'annulation de sa mise en examen

BFMTV

La défense de la mère de Fiona a demandé mardi à la justice d'annuler la requalification en coups mortels aggravés à l'encontre de Cécile Bourgeon, après la mort de sa fillette de cinq ans, dont le corps reste toujours introuvable.

A l'issue d'une audience à huis-clos, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Riom (Puy-de-Dôme) a mis sa décision en délibéré au 14 janvier, a précisé à l'AFP Me Gilles-Jean Portejoie, confirmant une information de La Montagne.

Cécile Bourgeon, 25 ans, avait été dans un premier temps mise en examen pour quatre délits, dont "recel de cadavre" et "non-assistance à personne en danger". Elle encourait cinq ans de prison.

Après les déclarations de son compagnon, Berkane Makhlouf, l'accusant à son tour de violences envers Fiona, le parquet de Clermont-Ferrand avait requalifié, le 22 octobre, le chef de mise en examen en "coups mortels aggravés", le même que pour son compagnon. Tous deux sont passibles des assises et de trente ans de réclusion criminelle.

"Il n'y a pas d'éléments nouveaux qui justifient cette mise en examen supplétive et il n'y a pas d'indices graves et concordants", a martelé Me Portejoie, qui dit avoir "bon espoir pour sa requête".

S. C. avec AFP