BFMTV

L'ex-directeur de cabinet de Guéant condamné pour avoir présenté par erreur un individu comme terroriste

BFMTV

L'ancien directeur de cabinet de Claude Guéant au ministère de l'Intérieur, Stéphane Bouillon, a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Paris à 800 euros d'amende avec sursis pour avoir validé, en avril 2012, un communiqué qui présentait par erreur un individu comme terroriste.

Le 2 avril 2012, peu après l'affaire Merah, un communiqué de l'Intérieur annonçait l'expulsion en "urgence absolue" de cinq étrangers, islamistes extrémistes présumés. Tête de liste, Ali Belhadad a été présenté à tort comme ayant "été condamné pour son rôle dans les attentats de Marrakech de 1994", qui avaient causé la mort de deux touristes espagnols.

Aujourd'hui préfet de la région Alsace, Stéphane Bouillon a également été condamné à verser 7.000 euros de dommages et intérêts à Ali Belhadad, qui en réclamait 60.000. L'expulsion de ce dernier a été annulée par la justice administrative. Il a pu regagner la France en mai 2014.

la rédaction avec AFP