BFMTV

L'épouse de Christophe Dettinger retire la plainte déposée contre son mari

Christophe Dettinger.

Christophe Dettinger. - BFMTV

Dans un message publié sur les réseaux sociaux, Karine Dettinger souligne que ce sont les gendarmes qui lui avaient "suggéré de déposer" la plainte.

Au lendemain de l'interpellation et du placement en garde à vue de Christophe Dettinger pour violences conjugales à Lardy, dans le département de l'Essonne, son épouse Karine, a annoncé dans un communiqué retirer la plainte qu'elle avait déposée contre lui.

Dans un message publié ce jeudi matin sur Facebook, cette dernière a immédiatement tenu à dire sa vérité: "Non, mon mari ne m'a jamais frappée!", débute-t-elle. 

"Comme dans tous les couples, il y a des hauts et des bas. Nous nous sommes disputés. Il n'y a pas eu de violence!", poursuit-elle encore. 

Propagande et diffamation

En instance de divorce avec celui qui avait été condamné pour avoir attaqué des policiers lors d'une manifestation des gilets jaunes, Karine Dettinger détaille la situation de son couple. 

"Depuis un an, nous subissons des pressions judiciaires et médiatiques insupportables. Nous sommes épuisés. Hier après-midi, j'ai retiré la plainte que les gendarmes m'avaient suggéré de déposer."

En guise de conclusion, la compagne de Christophe Dettinger assure "condamner les fausses informations" qui sont, selon elle, propagées "par une certaine presse". "Tout ceci relève de la propagande et de la diffamation", estime-t-elle. 

Pas de "violences exercées" 

Christophe Dettinger avait été arrêté mercredi matin par les gendarmes à Lardy, après une altercation avec la femme, "sur fond de garde d'enfants." Il n'y avait, ne semble-t-il, pas eu de "violences exercées."

Ex-boxeur professionnel, Christophe Dettinger avait été filmé en train de frapper des gendarmes lors d'une manifestation de "gilets jaunes" à Paris en janvier 2019. Il avait été condamné à un an de prison, aménagé en semi-liberté.

Le tribunal de Paris décidera par ailleurs le 20 janvier si Christophe Dettinger pourra toucher les 145.000 euros de la cagnotte créée pour le soutenir, qui avait été bloquée par la plateforme de collecte de dons en ligne Leetchi.

Hugo Septier