BFMTV

L'agresseur présumé d'un militaire à La Défense déféré au parquet

Le jeune homme a "fêté" ses 22 ans jeudi.

Le jeune homme a "fêté" ses 22 ans jeudi. - -

L'auteur présumé de l'agression d'un militaire samedi dernier à La Défense a été déféré ce vendredi au parquet. Il devrait être présenté à un juge antiterroriste après avoir reconnu son geste.

L'auteur présumé de l'agression d'un militaire samedi dernier à La Défense a été déféré ce vendredi au parquet en vue de sa présentation à un juge antiterroriste.
L'homme, Alexandre, a été arrêté mercredi et a fêté ses 22 ans jeudi. Les enquêteurs, qui font un lien avec l'attentat de Londres en pleine rue contre un soldat britannique la semaine dernière, privilégient la piste de l'islam radical. De culture chrétienne, il se serait converti à l’adolescence avant de se radicaliser. En rupture familiale, il s’était alors peu à peu marginalisé. Connu des services de police pour des faits de droit commun lorsqu'il était mineur, il a été identifié grâce aux empreintes génétiques relevées sur des objets qu'il avait abandonnés à La Défense et à des images de vidéosurveillance. Il a ensuite implicitement reconnu les faits mercredi devant les fonctionnaires de police, disant qu'il « savait pourquoi ils étaient là », selon le procureur de Paris, François Molins.

Le militaire sorti de l'hôpital

Le militaire de 25 ans, attaqué alors qu'il était en patrouille avec deux collègues dans le cadre du plan Vigipirate à proximité de la station RER de La Défense, a été blessé au cou à l'aide d'un couteau. Le jeune homme est sorti lundi de l'hôpital Percy de Clamart, en région parisienne, où il avait été admis. Une incapacité totale de travail de dix jours a été prononcée.

Mathias Chaillot avec Reuters