BFMTV

Jura: décès d'une mère soupçonnée d'avoir tué son enfant de 11 ans

Camion de pompiers (illustration)

Camion de pompiers (illustration) - DR

Le 20 août dernier, cette mère de famille de 46 ans s'était tranchée les veines, après avoir vraisemblablement tué sa fille de 11 ans.

Une mère de famille, soupçonnée du meurtre de sa fille de 11 ans à Dampierre, dans le Jura, et hospitalisée après s'être mutilée, est décédée jeudi à l'hôpital de Besançon, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Lons-Le-Saunier.

"Elle avait perdu beaucoup de sang et était inconsciente lors de son évacuation par les pompiers. Elle n'a donc jamais pu être entendue sur ce drame. Elle a succombé à un accident vasculaire cérébral", a-t-on précisé de source judiciaire.

Le 20 août, la fille de cette infirmière de 46 ans avait été découverte tuée de plusieurs coups de couteau au domicile familial. L'aînée de la famille, âgée de 20 ans, avait alors raconté aux enquêteurs être tombée nez à nez avec sa mère armée d'un couteau avant d'appeler les secours. La jeune femme, également blessée au moment du drame, avait pu sortir rapidement de l'hôpital de Besançon où elle avait été prise en charge. La mère des deux filles avait été trouvée au rez-de-chaussée, perdant beaucoup de sang après s'être tranché les veines.

"Au plan judiciaire, l'action publique est éteinte par le décès de l'auteure présumée du meurtre, même si l'enquête se poursuit, car nous sommes en attente d'un certain nombre de données et d'expertises relatives à cette affaire", a expliqué Jean-Luc Lennon, procureur de la République de Lons-le-Saunier.
Me.R. avec AFP