BFMTV

"Jihad, je suis une bombe" : la mère devant le tribunal

Djihad

Djihad - -

En septembre dernier, un garçon de 3 ans portait un T-shirt dans la cour de l'école maternelle de Sorgues. Sur le devant était écrit : "Jihad, je suis une bombe". La mère de l'enfant, nommé Jihad, est convoqué ce mercredi pour "apologie de crime de guerre" devant le tribunal, mais plaide la plaisanterie.

Le 25 septembre dernier, Jihad, 3 ans, arrive à l'école maternelle avec un T-shirt, flanqué de l'inscription : "Je suis une bombe, Jihad, né le 11 septembre".

Sa mère comparaît, mercredi, devant le tribunal correctionnel d'Avignon pour "apologie de crime de guerre".

La justice avait été saisie par le maire de la commune de Sorgues où elle réside. Elle encourt 5 ans de prison et 45.000 euros d'amende.

Alors peut-on rire de tout ? C'est ce que va plaider aujourd'hui la mère de l'enfant : pour elle, il s'agit d'une simple plaisanterie. Contactée, la famille de Jihad n'a pas souhaité s'exprimer. Le T-shirt avait été offert par son oncle.

>> Les commentaires de cet article ont été fermés