BFMTV

"Jeu de l'aérosol": une adolescente meurt après inhalation de déodorant

Une jeune fille est morte après avoir inhalé du déodorant, à l'occasion d'un jeu. (Photo d'illustration)

Une jeune fille est morte après avoir inhalé du déodorant, à l'occasion d'un jeu. (Photo d'illustration) - AFP

Une adolescente de 15 ans jouait dans sa chambre avec une amie à inhaler du déodorant, sensé provoquer un vertige euphorisant, lorsqu'elle s'est effondrée. Victime d'un malaise à la suite d'une crise d'épilepsie, elle n'a pas survécu. Des traces de butane ont été retrouvées dans son sang.

Le "jeu de l'aérosol" a encore tué. Une jeune fille de 15 ans est décédée à Hyères, dans le Var, après avoir inhalé du déodorant dans le cadre du "jeu de l'aérosol", sensé provoquer un vertige euphorisant, a-t-on appris vendredi de sources judiciaires. Les analyses toxicologiques, menées à la suite du décès, intervenu le 22 février, ont révélé des traces de butane dans le sang de la victime.

Elle s'est effondrée soudainement

Cinq bombes aérosol de déodorant, ainsi qu'une serviette mouillée imprégnée de ce produit, ont été retrouvées par les enquêteurs dans la chambre de la jeune fille, qui pratiquait avec une amie le "jeu de l'aérosol". Elle s'est alors soudainement effondrée, victime d'un malaise à la suite d'une crise d'épilepsie. Son amie a très vite alerté les parents, présents dans l'appartement.

Diabétique

L'adolescente souffrait de diabète, une pathologie qui, en cas d'absorption de gaz, peut entraîner des crises d'épilepsie, une maladie à laquelle elle était également sujette. En novembre déjà, un enfant de 11 ans était décédé dans le parking souterrain d'un supermarché de Nice, probablement après avoir inhalé du déodorant, une pratique dénoncée par des associations mettant en garde contre les expériences d'évanouissement des jeunes.

C. P. avec AFP