BFMTV

Jean-Marie Le Pen compare les Roms à des oiseaux: deux mois de prison requis

Jean-Marie Le Pen (à gauche) avait affirmé que les Roms "volent naturellement".

Jean-Marie Le Pen (à gauche) avait affirmé que les Roms "volent naturellement". - -

L'ancien leader frontiste avait comparé les Roms à des oiseaux qui "volent naturellement". Deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende ont été requis ont été requis à son encontre.

Jean-Marie Le Pen bientôt condamné? Deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende ont été requis jeudi à l'encontre de l'ancien président du Front national, rapporte Le Parisien.

Lors de l'université d'été du Front national à la Baule en septembre 2012, en Loire-Atlantique, le président d'honneur du parti avait, lors d'un discours, attribué la phrase suivante aux Roms: "Nous, nous sommes comme les oiseaux, nous volons naturellement."

Des paroles "dérisoires" selon l'avocat du FN

Le délit d'injure publique à caractère racial est "parfaitement constitué" selon le procureur, Annabelle Philippe. Devant la 17ème chambre du tribunal de Paris, la réprésentante du parquet a par ailleurs souligné la "gravité des faits" et estimé que le tribunal doit tenir compte des précédentes condamnations judiciaires du leader frontiste, affirme le Parisien.

Jean-Marie Le Pen avait notamment été condamné à trois mois de prison avec sursis pour contestation de crime contre l'humanité. L'avocat du Front national, Maître Wallerand de Saint-Just, qui considère les paroles en question comme étant anodines et "dérisoires", a plaidé la relaxe. Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 19 décembre.

M.K. avec AFP