BFMTV

Jean-Marc Morandini a porté plainte contre l'un de ses cinq plaignants pour "tentative de chantage"

L'animateur Jean-Marc Morandini lors de la conférence de presse qu'il a donnée à Paris le 19 juillet 2016.

L'animateur Jean-Marc Morandini lors de la conférence de presse qu'il a donnée à Paris le 19 juillet 2016. - Georffroy Van der Hasselt - AFP

INFO BFMTV - L'animateur a porté plainte pour "tentative de chantage" contre l'un des cinq plaignants qui l'accusent de harcèlement sexuel.

Selon une information BFMTV, l'animateur Jean-Marc Morandini a déposé une plainte le 7 septembre contre l’un des 5 comédiens majeurs qui l’accusent de harcèlement sexuel à l’occasion des castings réalisés pour la web-série Les Faucons.

Le jeune homme en question aurait envoyé à Jean-Marc Morandini un email lui proposant ne pas déposer plainte en échange de 50.000 euros. Dans ce mail, le jeune homme expliquait être "anéanti", vouloir que tout cela s’arrête et proposait cette transaction. L'animateur a donc déposé plainte pour "tentative de chantage" à la suite de ce mail.

Dans ce volet de l’affaire, il a été entendu la semaine dernière en audition libre par la Brigade de répression de la délinquance contre la personne.

Deux dossiers distincts dans "l'Affaire Morandini"

Mi-juillet, dans un article publié par le magazine Les Inrockuptibles, plusieurs jeunes comédiens ont relaté les conditions dans lesquelles ils avaient été castés pour Les Faucons, la web-série que produit l'animateur. D'après eux, une certaine "Catherine", se présentant comme responsable du casting, leur a d'abord demandé avec insistance par courriel d'envoyer des vidéos d'eux nus, y compris des scènes de masturbation. 

Cinq de ces comédiens, majeurs, ont déposé plainte déclenchant l'ouverture d'une enquête pour "harcèlement sexuel et travail dissimulé". Le parquet de Paris a ouvert début août une enquête pour "harcèlement sexuel et travail dissimulé". Elle vise notamment l'animateur et sa société de production "Ne zappez pas productions".

Mis en examen pour corruption de mineurs aggravée

Jean-Marc Morandini a été mis en examen pour corruption de mineurs aggravée le 23 septembre après 48 heures de garde à vue. Si elle découle de la même affaire, autour des révélations sur les castings organisés pour la web-série, cette mise en examen relève d'un autre dossier et résulte d'autres plaintes, sans lien avec Les Faucons et déposées dans un second temps.

C.V. avec Cécile Ollivier