BFMTV

Injonction de servir des repas hallal en prison: pas de suspension en appel

BFMTV

La Cour administrative d'appel de Lyon a refusé de suspendre l'exécution d'un jugement obligeant le centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) à servir des repas hallal à ses détenus musulmans, a-t-on appris mardi de source judiciaire.

Le 7 novembre 2013, le tribunal administratif de Grenoble avait pris cette décision au nom de la liberté d'exercer sa religion, enjoignant à l'administration pénitentiaire de la respecter "dans un délai de trois mois", expiré depuis le 7 février dernier.

Le ministère de la Justice a fait appel et demandé, en attendant l'arrêt sur le fond, le sursis à exécution du jugement. La fourniture de repas hallal provoquerait une "désorganisation du service pénitentiaire", plaide notamment le ministère.

Dans son arrêt pris le 20 mars, dont l'AFP a obtenu copie, la Cour administrative d'appel déboute l'administration, estimant qu'elle ne prouve pas les "conséquences difficilement réparables" qu'aurait pour elle le jugement.

D. N. avec AFP