BFMTV

Infanticide d'un nouveau-né en Haute-Loire: la mère écrouée

BFMTV

Votre chapo ici

Une femme de 28 ans, soupçonnée d'avoir étranglé son nouveau-né au domicile familial à Saugues (Haute-Loire), a été mise en examen mercredi soir pour homicide volontaire aggravé et écrouée, a-t-on appris auprès du parquet de Clermont-Ferrand.

Les faits se sont déroulés peu après l'accouchement de la jeune femme, vendredi matin, au domicile de ses parents, où elle vit. C'est sa mère qui a appelé les secours après avoir découvert dans la chambre de sa fille, le corps sans vie du nourrisson sur le lit, avec des vêtements tâchés de sang autour. Hospitalisée après l'accouchement, la suspecte est passée aux aveux lors de sa garde à vue, débutée lundi après-midi, et dit qu'elle avait tué le bébé.

Selon les premiers éléments de l'enquête, "on ne peut pas parler de déni de grossesse dans la mesure où beaucoup de personnes de son entourage s'étaient parfaitement aperçu qu'elle était enceinte", a déclaré à l'AFP le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Pierre Sennès.

La mort par étranglement a été confirmée par les examens du médecin légiste. "À sa naissance, le bébé était viable. Il a ensuite été étouffé", a indiqué le procureur.

La grand-mère a également été placée en garde à vue. "On souhaitait l'entendre pour qu'on précise avec elle un certain nombre d'éléments car elle est un témoin direct. Mais à ce stade, elle n'est pas impliquée dans la mort du bébé. Seule la mère est mise en cause", a ajouté Pierre Sennès.

S. C. avec AFP