BFMTV

Indignation d'élus parisiens après l'agression d'un couple gay

Un drapeau LGBT. - (Photo d'illustration) - Gregor Fischer - AFP

Un drapeau LGBT. - (Photo d'illustration) - Gregor Fischer - AFP - -

Anne Hidalgo, David Belliard et plusieurs autres élus de la Ville de Paris ont déploré l'agression en bande d'un couple gay dans le 11e arrondissement le 21 juillet dernier.

L'agression de David et de son conjoint à Paris, le 21 juillet dernier, par une bande d'hommes, a suscité l'émoi sur les réseaux sociaux. Les deux hommes ont été roués de coups par plusieurs personnes en bas de leur appartement, aux alentours de 19 heures, comme le rapporte Libération.

La publication du visage ensanglanté de David sur Twitter par Terrence Katchadourian, secrétaire général de Stop Homophobie, a énormément fait réagir, notamment au sein de la majorité municipale parisienne. Dans un tweet publié mardi, Anne Hidalgo a ainsi apporté son soutien au coupe

"J’adresse tout mon soutien et souhaite un prompt rétablissement à David et son compagnon après cette agression inacceptable. L’homophobie n’aura jamais sa place à Paris. Les coupables doivent être identifiés et poursuivis", a déclaré la maire.

Une "agression violente, insupportable"

Plusieurs autres élus de la majorité ont eux aussi dénoncé cette violente agression.

"Agression homophobe absolument insupportable, qui doit être punie. Total soutien à David et à son compagnon", a écrit l'adjoint aux Mobilité et ancienne tête de liste des Verts aux municipales, David Belliard.

"Toute ma solidarité et mon soutien à David et son conjoint après cette agression homophobe violente. Paris est la ville de l’inclusion. Pas de la haine !!!", a quant à lui déclaré Jean-Luc Romero, adjoint en charge des droits humains, de l'intégration et de la lutte contre les discriminations.

Mounir Mahjoubi, député du 19e arrondissement, s'est lui aussi exprimé à la suite de la publication de la photographie du visage de David. "On ne doit pas s’habituer à la violence homophobe. Tout mon soutien à David et son conjoint", a tweeté l'élu La République en Marche. "Nous comptons sur l’officier de liaison LGBT de la préfecture de police pour s’assurer d’une réponse policière la plus efficace possible", a-t-il ajouté.

Des agressions homophobes en hausse de 36%

Cette agression homophobe a également suscité une vague de soutien pour le couple de la part de nombreux anonymes.

En mai dernier, un rapport de SOS Homophobie témoignait d'une hausse alarmante des agressions à l'encontre des personnes homosexuelles ou transexuelles, qui ont augmenté de 36% en 2019.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions