BFMTV

Incendies dans le Gard: ce que l'on sait du suspect pyromane interpellé

Touché vendredi par une vague de chaleur sans précédent, le Gard a été frappé par une soixantaine d'incendies qui ont brûlé 620 hectares et 11 maisons. Un homme a été interpellé, suspecté d'être à l'origine d'un départ de feu.

Sur les 60 incendies qui se sont déclarés vendredi dans le Gard, au moins l’un d’entre eux est d’origine criminelle. Un jeune homme de 20 ans a été interpellé vendredi après-midi par les gendarmes, a annoncé sur notre antenne Didier Lauga, préfet du Gard. Il est suspecté d’être à l’origine d’un départ de feu à Quissac, une commune de l’arrière-pays gardois dont il est issu.

Selon le préfet, le suspect est un pyromane récidiviste, habitué des garde à vue. Il a déjà interpellé pour des faits similaires il y a quelques mois, l'affaire n'a pas encore été jugé. 

"Il avait déjà été inquiété par la passé par la gendarmerie pour des faits de ce type. Il a reconnu avoir lancé l’incendie. Il n’a pas tout son équilibre et a été placé en hospitalisation d’office", a précisé Didier Lauga.

Hospitalisé en raison de son état psychiatrique

Le suspect a dans un premier temps été placé en garde à vue. Cette procédure a néanmoins été jugée incompatible avec son état psychiatrique et l'homme a été hospitalisé ce matin. L’enquête se poursuit sur le terrain pour savoir si d’autres incendies sont d’origine criminelle

La principale cause de ces départs de feu reste la chaleur intense constatée ces derniers jours dans le département. Vendredi, 31 incendies se sont déclarés simultanément, portés par des vents chauds et la sécheresse extrême de la végétation. Ils ont mobilisé 710 sapeurs-pompiers dont certains venus en renfort d'autres départements et 180 véhicules de secours qui ont travaillé toute la nuit, marquée par des températures tournant autour de 30 degrés.

Jean-Wilfrid Forquès avec Ambre Lepoivre