BFMTV

Incendie mortel à Lyon: le principal suspect en détention provisoire en Tunisie

L'incendie a coûté la vie à deux personnes le 9 février 2019.

L'incendie a coûté la vie à deux personnes le 9 février 2019. - ALEX MARTIN / AFP

L'auteur présumé de l'incendie qui avait coûté la vie à deux personnes en février 2019 à Lyon, route de Vienne, est en détention provisoire en Tunisie depuis le mois de juillet.

L'auteur présumé de l'incendie qui avait coûté la vie en février 2019 à Lyon à une mère et sa fille de 4 ans se trouve en détention provisoire en Tunisie depuis juillet, a appris dimanche l'AFP auprès du procureur. Cet homme de 50 ans, de nationalité tunisienne, "a été interpellé le 19 juillet 2019 dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en Tunisie sur dénonciation des autorités judiciaires françaises", a précisé le procureur de Lyon, Nicolas Jacquet, confirmant une information du Progrès.

Ce suspect, qui avait été identifié peu après les faits et avait pris la fuite, est soupçonné d'être "l'auteur de l'incendie de la boulangerie route de Vienne", selon le magistrat. Il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt international. "Le juge d'instruction et un magistrat du parquet de Lyon se sont rendus en décembre en Tunisie pour procéder à son interrogatoire dans le cadre d'une commission rogatoire internationale", a-t-il ajouté.

Tentative d'escroquerie à l'assurance

Le 9 février 2019, après une explosion survenue dans une boulangerie située route de Vienne, dans un quartier populaire du 8e arrondissement, les flammes avaient gagné les étages supérieurs de l'immeuble où se trouvaient des habitations. Une femme enceinte et son enfant de 4 ans avaient péri et deux autres personnes avaient été blessées. L'enquête, confiée à la police judiciaire de Lyon, avait rapidement mis en évidence l'origine criminelle de l'incendie.

En juillet, les deux associés qui exploitaient la boulangerie avaient été mis en examen, sur fond de tentative d'escroquerie à l'assurance. Ils se trouvent toujours en détention provisoire, selon Nicolas Jacquet.

J. B. avec AFP