BFMTV

Immeubles effondrés à Marseille: Castaner "peu optimiste" sur le sort d'éventuelles victimes

Après son arrivée lundi soir sur les lieux du sinistre, Christophe Castaner s'est dit "peu optimiste" sur le sort d'éventuelles victimes ensevelies après l'effondrement de deux immeubles dans le centre historique de Marseille. Le ministre de l'Intérieur a fait savoir que les recherches de survivants se poursuivraient toute la nuit.

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu ce lundi soir auprès des équipes de secours à pied d'oeurvre après l'effondrement de plusieurs immeubles vétustes du centre historique de Marseille.

"Trois immeubles se sont effondrés", a déclaré Christophe Castaner. "Un était en principe vide, un était habité et le dernier a été évacué".
"Ce que je sais, c'est que huit personnes auraient été susceptibles de se trouver dans l'immeuble et pourraient éventuellement avoir été emportées dans l'effondrement". "Deux passants seraient aussi susceptibles d'avoir été emportés, et cela encore une fois au conditionnel. A l'heure qu'il est, la police a identifié les personnes susceptibles de se trouver dans les appartements".
"Nous avons déjà pu contacter certaines personnes, mais nous sommes toujours dans l'inquiétude pour potentiellement 8 personnes plus 2 qui auraient pu être là."

"Peu de chances de retrouver des poches de survie"

Ce lundi soir, Christophe Castaner s'est entretenu et a salué les pompiers de Marseille qui oeuvrent depuis ce lundi matin pour essayer de retrouver d'éventueles victimes. Le ministre s'est cependant dit "peu optimiste" sur les chances de retrouver des survivants ensevelis sous les décombres.

"Tant que nous ne sommes pas allés au bout des recherches, tant qu'il y a l'espoir de retrouver une personne vivante, l'espoir demeure et nous poursuivrons les recherches mais je suis peu optimiste sur la situation compte tenu de ce qu'on a pu constater sur le site".
"Dans les heures qui viennent il y a assez peu de chance que nous puissions retrouver des poches de survie parce que c'est le dernier immeuble qui s'est effondré qui est situé sur les décombres des deux précédents".

80 pompiers et 100 policiers déployés

"Je sais l'émotion, je sais la colère" a aussi fait savoir le ministre de l'Intérieur. "Le temps viendra où nous devrons apporter toutes les réponses, pour faire toute la lumière sur les raisons pour lesquelles cet immeuble s'est effondré".

"A l'heure qu'il est, près de 80 pompiers sont mobilisés avec des techniciens pour tenter de retirer les décombres et rechercher des traces de vie possibles. Près de 100 policiers sont aussi mobilisés sur ce quartier" a-t-il précisé.

Christophe Castaner a également indiqué qu'il serait présent "cette nuit" (de lundi à mardi) avec Julien Denormandie, avant un nouveau bilan de l'avancée prévu mardi matin. Les recherches vont se poursuivre tout au long de la nuit.

Jeanne Bulant