BFMTV

Images pédophiles chez un professeur: les élèves "choqués"

Elèves devant le collège où exerçait le professeur placé en garde à vue, jeudi à Nantes.

Elèves devant le collège où exerçait le professeur placé en garde à vue, jeudi à Nantes. - -

Un professeur nantais a été arrêté mercredi pour détention d'images pédopornographiques. Certaines victimes étaient des élèves du collège où il exerçait, photographiées à leur insu.

Mise à jour du 11 octobre: selon nos informations, l'enseignant mis en cause est un professeur de mathématiques. Jeudi soir, une information judiciaire a été ouverte contre lui pour "détention et diffusion d'images pédopornographiques" et "atteinte à la vie privée".

Depuis mercredi, le collège de Chantenay, à Nantes, est frappé de stupeur. Depuis qu'un professeur de l'établissement a été placé en garde à vue, en cours de matinée. Agé de 47 ans, l'homme est soupçonné de détention et de diffusion sur Internet d'images à caractère pédopornographique. Des images représentant notamment des élèves du collège.

Une quinzaine de victimes ont d'ores et déjà été identifiées, précise jeudi Ouest France. Des ados qui étaient loin de se douter qu'elles faisaient l'objet de ce voyeurisme. "Ca m'a choqué", témoigne jeudi une collégienne sur BFMTV. "C'était un prof que tout le monde aimait bien. Il était franchement gentil. On ne le voyait vraiment pas faire ça."

"Filles du collèges", "soutien-gorges" et "décolletés"

L'adolescente indique que les clichés que lui ont montré les enquêteurs étaient "pleins de filles du collège", certains "normaux", d'autres "de soutien-gorges" sous des "décolletés". Une autre indique avoir vu sur les clichés "des petites soeurs d'amies à [elle]", certaines "très jeunes", "en classe de cinquième".

En garde à vue, l'enseignant a reconnu avoir pris à leur insu des clichés d'élèves de son collège. D'après Ouest France, il a été repéré par un policier infiltré alors qu'il surfait sur un site Internet russe d'échanges de photos pédopornographiques. Selon nos informations, il est soupçonné d'avoir posté sur Internet trois vidéos et 157 fichiers illicites.

Montres et stylos caméras

Jeudi, plusieurs questions restaient néanmoins en suspens. Notamment sur l'endroit précis où les photos ont été prises. Probablement au sein de l'établissement, dans les toilettes et dans la cour. Mais difficile pour les enquêteurs de l'établir avec exactitude, le fond des clichés ayant été volontairement flouté.

Reste aussi à établir la manière dont le professeur a réalisé les clichés. Une impressionnante quantité de matériel numérique - appareils photos, caméras miniatures et même, selon Ouest France, des montres et stylos caméras - a été saisi à son domicile lors d'une perquisition. Ses disques durs sont actuellement en cours d'exploitation.

M. T. avec François Gapihan