BFMTV

Ille-et-Vilaine: un gendarme frappé à coups de plaque d’immatriculation

Le gendarme, blessé au visage, a dû être transporté à l'hôpital pour des points de suture.

Le gendarme, blessé au visage, a dû être transporté à l'hôpital pour des points de suture. - Philippe Huguen - AFP

L’auteur des violences a été placé en détention provisoire. Il doit être jugé mardi en comparution immédiate.

Un homme a été placé en détention samedi après avoir blessé un gendarme la veille, à Plélan-le-Grand en Ille-et-Vilaine, à l’ouest de Rennes.

Comme le rapporte Le Télégramme, vers 21h vendredi soir, un véhicule en percute un autre dans le centre de la commune. L’auteur de la manœuvre et son passager prennent la fuite. Les occupants de la voiture accidentée les pourchassent jusqu’à leur domicile puis appellent la gendarmerie.

Plusieurs points de suture

Deux militaires arrivent sur place pour commencer leurs constatations sur le véhicule stationné. C’est à cet instant que les deux individus, fortement alcoolisés, sont ressortis de leur logement. L’un d’eux s’approche du gendarme qui inspectait le véhicule et arrache la plaque d’immatriculation, qu’il utilise pour le frapper au visage. Blessé à l’arcade sourcilière et à la pommette, le militaire a été transporté à l’hôpital pour des points de suture.

Neuf gendarmes sont appelés en renfort pour interpeller les deux hommes. L’auteur des coups, âgé de 35 ans, est poursuivi pour "violences aggravées" et "rébellion en réunion". Il a été placé en détention provisoire avant d’être jugé mardi en comparution immédiate. L’individu qui l’accompagnait, âgé de 22 ans, a été remis en liberté et sera convoqué devant le tribunal en mai prochain pour "rébellion en réunion".

H.M.