BFMTV

Il compose au hasard le numéro de Myriam El Khomri et la harcèle

Un homme a été condamné ce jeudi pour avoir harcelé Myriam El Khomri au téléphone. (Photo d'illustration)

Un homme a été condamné ce jeudi pour avoir harcelé Myriam El Khomri au téléphone. (Photo d'illustration) - AFP

Un homme de 32 ans a été condamné à trois mois de prison avec sursis, pour avoir passé des coups de fil obscènes à la ministre du Travail, Myriam El Khomri.

"J'ai composé le numéro au hasard, comme plein d'autres, pour faire le con", s'est justifié un habitant de Besançon, jugé ce jeudi pour avoir harcelé au téléphone Myriam El Khomri, la ministre du Travail.

L'homme, âgé de 32 ans, a appelé plusieurs fois la ministre en septembre dernier, lui faisant écouter des cris de jouissance féminine, explique L'Est Républicain. L'élue avait décidé de porter plainte dans la foulée. 

Les enquêteurs ont rapidement remonté la piste de ce Bisontin, poursuivi pour "appels téléphoniques malveillants réitérés". "Alternant périodes d'intérim et RSA", le harceleur était déjà connu des services de police. Le numéro de la ministre n'était apparemment pas le seul qu'il composait au hasard. Si un interlocuteur décrochait, l'homme lui faisait écouter des sons pornographiques.

"J'ai 32 ans et j'ai conscience qu'on ne fait pas des trucs comme ça", a-t-il reconnu lors de son jugement au tribunal, comme le rapporte le quotidien régional. "Les policiers me l'ont d'ailleurs dit, ce sont des gamineries." Le prévenu a finalement été condamné à trois mois de prison avec sursis, et 220 heures de travail d'intérêt général.

Alexandra Milhat