BFMTV

Hôpital Nord de Marseille: le personnel sous le choc après des menaces

-

- - -

"Un homme insatisfait a menacé de revenir avec une kalachnikov", raconte Philippe Jean, chef des urgences de l'hôpital Nord à Marseille.

Le personnel du service est sous le choc après le déferlement de violences, de dégradations et de menaces survenu lundi soir et ce mardi dans les locaux des urgences de l'hôpital Nord à Marseille.

"Un homme insatisfait du certificat qu’on lui remettait a menacé le médecin de revenir avec une kalachnikov, de la tuer, de la trouer", raconte le chef des urgences de l’hôpital Nord de Marseille Philippe Jean. "Cette violence prend une importance incroyable par rapport à des motifs totalement injustifiés. On ne peut pas non plus transformer l’hôpital en bunker", s’inquiète-t-il.

Actions de sensibilisation

A deux reprises, des patients ont agressés des médecins et des agents. L'un parce qu'il estimait attendre trop longtemps, l'autre parce qu'il réclamait davantage de jours d'arrêts-maladie. Suite à ces actes, des plaintes ont été déposées par les agents et par la direction de l'hôpital.

Des actions de sensibilisation des usagers aux actes de violence commis à l'hôpital seront organisées prochainement dans les établissements de l'AP-HM (Assistance publique des hôpitaux de Marseille), pour rappeler que toute agression physique ou verbale envers le personnel hospitalier est passible de poursuites judiciaires.

En 2011, 5.760 faits de violence ont été signalés dans les hôpitaux en France.

A LIRE AUSSI:

>> Plaintes après des violences à l'hôpital Nord de Marseille