BFMTV

Hérault: elle filme son père qui abuse d'elle sexuellement

La fillette a piégé son père en allumant une webcam. (Photo d'illustration)

La fillette a piégé son père en allumant une webcam. (Photo d'illustration) - -

Un père de famille a été mis en examen pour agression sexuelle sur mineur de 15 ans. La victime, sa fille, l'a confondue en filmant l'acte avec sa webcam.

Un père de famille demeurant à Florensac, dans l'Hérault, a été placé en détention provisoire puis mis en examen, ce mercredi. L'homme est soupçonné d'avoir agressé sexuellement sa fille de 14 ans, rapporte MidiLibre.fr.

La jeune fille a révélé les faits début septembre auprès de la psychologue scolaire de son collège. Le père a été interpellé puis placé en garde à vue, mardi. Avant d'être présenté devant le parquet de Béziers et mis en examen pour "agression sur mineur de 15 ans".

Selon Midi Libre, la collégienne subissait les sévices de son père depuis plusieurs mois, voire un an.

La jeune fille filme l'agression avec sa webcam

Avant de révéler les faits, la jeune fille a eu la présence d'esprit de filmer l'agression, grâce à la webcam de son ordinateur, à l'insu de son père. Une vidéo qui a confondu le père de famille.

Le père a reconnu les faits devant le parquet de Béziers. D'après Me Mathieu Montfort, avocat de l'accusé, l'homme "a eu une période de chômage et est en instance de divorce."

L'homme "affirme que les faits ne remonteraient pas à plus de trois ou quatre mois. Sa fille va plus loin. Mais il convient d’être très prudent avec les déclarations de tout le monde," a-t-il conclu.

Les gendarmes de Pézenas poursuivent actuellement l'enquête pour s'assurer que la mère n'était pas au courant des agressions subies par sa fille.

Le père "faisait ça juste pour s'amuser"

Des faits de violence ont été révélés dans le casier judiciaire du père de famille. La représentante du parquet de Béziers a déclaré que l'homme "n’a pris aucun plaisir à agresser sa propre fille, qu’il faisait ça juste pour s’amuser."

En attendant les suites de l'affaire, la fille de 14 ans a été placée dans un foyer d'accueil.