BFMTV

Hé Mademoiselle, une comédie musicale étudiante contre le harcèlement de rue

"Hé Mademoiselle" dénonce le harcèlement de rue à travers la balade musicale d'une rouquine. Un court-métrage d'animation des étudiants Claire Bataille, Victor Dulon, Pierre Herzig, Gael Lang et Léa Parker.

"Hé Mademoiselle" dénonce le harcèlement de rue à travers la balade musicale d'une rouquine. Un court-métrage d'animation des étudiants Claire Bataille, Victor Dulon, Pierre Herzig, Gael Lang et Léa Parker. - "Hé Mademoiselle" - Esma

Cinq étudiants de Toulouse ont réalisé un court-métrage dénonçant avec humour le harcèlement de rue. La vidéo a fait plus de 75.000 vues en quatre jours.

Des images animées, en chanson et avec beaucoup de dérision. C'est ainsi que cinq étudiants de l'ESMA (Ecole supérieure des métiers artistiques) Toulouse ont choisi de dénoncer le harcèlement de rue, un sujet grave mais pas toujours pris au sérieux. Le pari est réussi: leur court-métrage Hé Mademoiselle a fait plus de 75.000 vues en quatre jours de publication sur Youtube.

Le film démarre sur la promenade d’une jeune rouquine dans les rues parisiennes, chantant son plaisir de voir le printemps arriver. Mais rapidement, les hommes croisés sur son chemin ternissent son sourire par leurs réflexions. "Quand tu balances ton train arrière, ça me fait l'effet d'un coup de Taser", lui lancent par exemple deux employés de chantier.

100% des femmes déjà victimes dans les transports 

"ll y a beaucoup de gens qui pensent qu'on devrait être contentes de se faire siffler dans la rue, explique Léa Parker, l’une des co-réalisateurs dans une interview à France Bleu Toulouse. Mais quand on est une femme et qu'on subit ça en permanence ce n'est plus un compliment! C'est dégradant."

Pour alimenter leur production, les étudiants se sont inspirés de leurs expériences personnelles ou de témoignages postés sur les tumblr "Paye ta shneck" ou "Harcèlement de rue". Selon un rapport remis l’an dernier au gouvernement par le Haut conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh), l'intégralité des utilisatrices de transports en commun y ont subi au moins une fois du harcèlement sexiste ou une agression sexuelle.

Pour rompre avec le cliché d’un phénomène réservé aux mauvais garçons, Hé Mademoiselle met en scène un homme en costume ou encore un policier. Et le film dénonce également le sexisme courant, celui par exemple du petit ami qui attend que sa copine rentre le soir pour demander: "Et au fait, quand est-ce qu’on mange?"

Marion Garreau