BFMTV

Grave accident de la route pour une famille de l'Eure: 2 morts, 2 blessés graves

BFMTV

Une automobiliste de 35 ans qui transportait ses trois enfants, âgés de 2 à 9 ans, est décédée ce jeudi dans un accident de la route dans l'Eure, ainsi qu'un de ses enfants, tandis que les deux autres sont dans un état critique.

L'accident s'est produit sur la route départementale 613, l'ex RN13 reliant Lisieux, dans le Calvados, à Evreux, vers 16h30. Pour une raison encore indéterminée, la voiture, seule en cause dans l'accident, qui se dirigeait vers Evreux, s'est déportée sur la gauche dans un virage, traversant la chaussée et percutant un monument commémorant l'accident mortel, à cet endroit, d'un prince du Japon en 1923, à hauteur de Perriers-la-Campagne, non loin de Bernay.

L'hypothèse d'un malaise

La conductrice, habitante du département, près des Andelys, était décédée à l'arrivée des secours et un enfant de 7 ans a succombé pendant l'intervention. Un hélicoptère de la sécurité civile a pris en charge les deux autres enfants, âgés de 2 et 9 ans pour les transporter au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen. "Le pronostic vital est engagé", a-t-on indiqué à la préfecture.

Ce grave accident a nécessité l'intervention de nombreux moyens, pompiers, SAMU et gendarmes. La conductrice a dû être désincarcérée du véhicule. La circulation a été interrompue pendant plusieurs heures pour permettre aux enquêteurs de comprendre les circonstances de cet accident. "Aucune trace de freinage n'a été relevée" a-t-on précisé. Parmi les hypothèses émises sur les lieux de l'accident, la conductrice aurait pu avoir été prise d'un malaise.

Une stèle qui pourrait être déplacée

La stèle percutée par la voiture a été érigée pour marquer la mort, dans un accident de la route, d'un prince du Japon, Naruhisa Kitashirakawa, en avril 1923 alors qu'il avait été envoyé en France pour des cours à l'école militaire de Saint-Cyr, près de Paris. Son épouse avait été grièvement blessée dans l'accident ainsi que son cousin Yasuhiko Asaka, lui aussi en stage à Saint-Cyr.

"La stèle est entretenue par les Japonais, il y a eu même un pèlerinage il y a deux ans", a indiqué le maire de Perriers-la-Campagne, Claude Weber. Du fait de cet accident, la stèle pourrait être, selon lui, déplacée au sein même de la commune.

la rédaction avec AFP