BFMTV

Grâce de Jacqueline Sauvage: son avocate se dit "terrassée par la joie et l'émotion"

Les soutiens de Jacqueline Sauvage réagissent, après l'annonce de François Hollande concernant sa grâce totale et sa libération immédiate.

Une des avocates de Jacqueline Sauvage, Maître Nathalie Tomasini, s'est dite "terrassée par la joie et l'émotion" après la grâce totale accordée ce mercredi par François Hollande à sa cliente, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent. 

"On y croyait sans y croire"

"C'est le résultat d'un an de travail acharné, on a porté ce dossier à bout de bras", a ajouté l'avocate, alors que le président de la République a accordé à Jacqueline Sauvage une "remise gracieuse du reliquat de sa peine d'emprisonnement", qui "met fin immédiatement à sa détention".

"J'en pleure, c'est merveilleux (...), on y croyait sans y croire. Un merci infini au président de la République", a immédiatement réagi mercredi après-midi Caroline Marot, l'une des filles de cette femme condamnée à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent, tué de trois coups de fusil dans le dos. Caroline Marot a précisé sur France Info être sur la route pour aller chercher sa mère.

Eva Darlan, présidente du comité de soutien a fait part de son soulagement, sur BFMTV: "Je suis très heureuse, je trouve que cette femme a vécu tellement l'enfer... Maintenant, elle va pouvoir commencer à vivre une vie à peu près normale. C'est très bien ce qu'a fait François Hollande, même si c'est un petit peu tard, mais il l'a fait". 

De nombreuses réactions politiques

Valérie Boyer, porte-parole des Républicains, a également réagi sur l'antenne de BFMTV: "Jacqueline Sauvage est le symbole des femmes battues, des femmes victimes de violences. Sa peine était extrêmement dure. Aujourd'hui, sa place est auprès de sa famille". 

Sylvia Pinel et Vincent Peillon, candidats à la primaire à gauche, saluent cette décision, qualifiée de "courageuse" par Vincent Peillon. Pour Benoît Hamon, François Hollande a fait preuve "d'une grande humanité". Le député des Yvelines se dit "heureux d'avoir partagé avec des milliers de Français le combat juste et humain du comité de soutien à Jacqueline Sauvage". Arnaud Montebourg se "réjouit" de cette décision, et appelle à combattre "sans relâche les violences faites aux femmes", message aussi relayé par Manuel Valls. 

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, a également réagi: "François Hollande a eu raison d'accorder une grâce totale à cette femme, dont le martyr a été compris par tous les Français". 

Florian Philippot, vice-président du Front national, approuve lui aussi la décision du président de la République. 

Alexandra Milhat avec AFP