BFMTV

Grâce à Facebook, elle retrouve son chien volé en trois jours

Ni vue, ni connue, une femme embarque Seti qui attendait sagement à l'entrée du Franprix.

Ni vue, ni connue, une femme embarque Seti qui attendait sagement à l'entrée du Franprix. - Facebook - Chien volé - Retrouvons Seti

Une jeune Parisienne a su adopter les bons réflexes pour retrouver son chien volé alors qu'elle l'avait laissé attaché devant un supermarché. Ou quand les réseaux sociaux servent aussi la bonne cause.

Sans les réseaux et Facebook, il n'est pas sûr qu'Amandine aurait retrouvé aussi rapidement son chien Seti, un Jack Russell terrier de 8 ans. La jeune Parisienne avait attaché son animal près des caisses, dans l'entrée d'un supermarché Franprix du 10e arrondissement de Paris, à l'angle des rues Bichat et Alibert, a rapporté samedi France 3 Paris Ile-de-France. Mais après avoir terminé ses emplettes, Amandine a constaté que son chien avait disparu.

Comme il est peu probable qu'il se soit défait tout seul de ses liens, la maîtresse de Seti demande alors au magasin de visionner les caméras de vidéosurveillance, espérant y trouver quelque indice. Elle découvre ainsi qu'une femme, après être passée une première fois devant le magasin, s'est dirigée quelques instants plus tard sciemment vers le chien, empoignant la laisse pour s'en aller avec lui. Le vol n'aura duré que quelques secondes.

>> Ci-dessous la vidéo en question postée sur Facebook

Une page Facebook dédiée pour mobiliser

Après avoir récupéré la séquence, Amandine adopte un second bon réflexe: les réseaux sociaux. Elle y poste la vidéo et crée une page Facebook intitulée "Chien volé - Retrouvons Seti".

Parallèlement, la propriétaire de Seti porte plainte au commissariat et mène son enquête auprès des commerçants du coin. Certains croient ainsi reconnaître une "originale" du quartier.

Très vite, la mobilisation porte ses fruits et la voleuse de chien ramène Seti au commissariat, vendredi, soit trois jours après l'avoir dérobé. D'après Amandine, celle-ci aurait pris peur. La jeune femme informe la toile de la bonne nouvelle et précise, après examen par un vétérinaire, que son jack russel se porte bien. "Il va bien, n'a pas subi de traumatisme physique mais moral oui", écrit Amandine dans un post. Un fait divers 2.0 comme on aimerait en voir plus souvent.

D. N.