BFMTV

Gilets jaunes: Valence se prépare à l'arrivée de plusieurs milliers de manifestants

Entre 6.000 et 10.000 gilets jaunes sont attendus ce samedi à Valence, dans la Drôme, quelques jours après la venue d'Emmanuel Macron dans le cadre du grand débat. Les autorités prennent leurs dispositions et les commerçants se préparent.

Le chef-lieu drômois compte 62.000 habitants selon le dernier recensement, mais pourrait dénombrer entre 6.000 et 10.000 gilets jaunes en son sein samedi, "dont 10% de casseurs", d'après l'estimation du préfet Eric Spitz auprès de France Bleu Ardèche.

Rendez-vous donné à Valence 

Comme en témoigne un événement Facebook, Valence a en effet été désignée par les manifestants comme rendez-vous du rassemblement régional de la mobilisation pour samedi, une semaine après la venue d'Emmanuel Macron pour rencontrer des maires régionaux dans le cadre du grand débat. 

"De fortes perturbations de circulation et d’activités sont à prévoir, notamment dans le centre-ville de Valence qui sera bouclé par les forces de l’ordre", a prévenu le préfet, comme l'a relayé le Dauphiné Libéré ce vendredi.

Les gilets jaunes ont pourtant pris soin d'établir un parcours contournant le centre-ville. Mais restaurateurs et barmans rentrent déjà leurs terrasses, comme a pu le constater notre antenne, tandis que les commerçants préfèrent se claquemurer. 

Précautions municipales 

Les services de la mairie se sont également activés, enlevant notamment plus de 300 grilles de protection encerclant le pied des arbres. Le Figaro a relevé d'autres précautions municipales: des zones pavées doivent être goudronnées d'ici à samedi ; l'hôtel de ville, les musées, les théâtres ou encore les cinémas et les centres commerciaux seront fermés ; ce sera aussi le cas des parkings souterrains de ce même centre-ville, tandis que les transports en commun resteront inertes dans ces abords. De plus, le rallye Monte-Carlo Historique, une course qui fait la part belle aux voitures de sport d'un autre temps, ira finalement trouver son circuit dans une autre partie de l'agglomération. 

Sur notre antenne ce vendredi, Nicolas Daragon, maire (LR) de la ville, a fait le point:

"Le centre-ville va être mis sous une cloche. Il y a un périmètre restreint qui va être fermé par la police car un très grand nombre de commerçants ont suivi la préconisation du préfet et ont mis des barricades sur les vitrines. Ils seront nombreux à fermer. Il n’y aura pas de transports en commun, ni d’établissements recevant du public ouverts. Les manifestations culturelles ou sportives ont été annulées."

Dans les faubourgs, les entrées et sorties de l'A7 seront fermées, sur décision des autorités, tandis que les forces de l'ordre pourront réaliser des contrôles d'identité et des fouilles à bord des véhicules. 

Robin Verner