BFMTV

Gilets jaunes: un péage incendié "par des casseurs" dimanche à Narbonne

Le péage de Narbonne-Sud - Image d’illustration

Le péage de Narbonne-Sud - Image d’illustration - Google Streetview

Plusieurs véhicules et bâtiments de la société Vinci ont également été touchés.

En marge d'une manifestation de gilets jaunes, la zone de péage autoroutier de Narbonne sud a été prise pour cible et incendiée dimanche "par des casseurs" relate une source policière. De plus, une vingtaine de véhicules de la société Vinci et des bâtiments du peloton de gendarmerie ont également été touchés. 

"Une enquête de nature délictuelle est ouverte", a annoncé une source judiciaire, qui a confirmé que l'incendie avait été provoqué par des "casseurs".

Cinq personnes, dont un mineur, ont été interpellées lors de ces événements et se trouvaient dimanche matin en garde à vue, a-t-on appris auprès de la procureure de la République, Marie-Agnès Joly.

Cocktails Molotov

Les faits se sont produits dimanche vers 1h, quelques heures après une manifestation qui avait réuni à Narbonne quelque 800 personnes. Un groupe s'en était déjà "pris à la sous-préfecture", brisant "portail et fenêtres".

Dans la nuit, un groupe de quelque 200 personnes, équipé de coktails molotov, s'en est d'abord pris, "avec acharnement" selon la procureure, à la barrière de péage de Narbonne sud, à la sortie de l'autoroute A9 (Perpignan-Montpellier).

"Pour que les secours interviennent, les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes car les 200 personnes empêchaient l'intervention des secours avec des coktails molotov, des pierres et avec la volonté d'en découdre" avec les pompiers -- une cinquantaine-- les gendarmes et la police sur place, a assuré auprès de l'AFP le préfet de l'Aude, Alain Thirion.

Des gendarmes mobiles sont aussi intervenus selon le préfet.

Une cinquantaine de pompiers

Vinci précise dans un communiqué être mobilisée "pour rétablir dans les meilleurs délais la continuité du service public, notamment l'A9, coupée dans les 2 sens de circulation au niveau de Sète et d'Agde, et ses échangeurs fermés entre Orange et Narbonne, dans le but de limiter au maximum la gêne pour les usagers".

Selon les premiers éléments de l'enquête, l'incendie, qui s'est produit sur la bretelle de sortie de l'autoroute A9 (Perpignan-Montpellier) dimanche vers 1h et a mobilisé une cinquantaine de pompiers, n'a pas fait de blessés. 

"Les salariés de Vinci Autoroutes, les ouvriers logés sur place et leurs familles avaient été évacués et pris en charge au cours de la nuit. Aucun d'entre eux n'a été blessé", a également confirmé la société dans un communiqué.
Hugo Septier avec AFP