BFMTV

Gilets jaunes: quelle sécurité sur les Champs-Élysées le 31 décembre?

Forces de police sur les Champs-Elysées, pour la manifestation des gilets jaunes du 22 décembre 2018.

Forces de police sur les Champs-Elysées, pour la manifestation des gilets jaunes du 22 décembre 2018. - Sameer Al-Doumy - AFP

Pour la Saint-Sylvestre, la préfecture de police va mettre en place des fouilles et des contrôles d'identité tout autour des Champs-Elysées, en raison de la menace terroriste, mais aussi pour endiguer une possible protestation des gilets jaunes.

Pour le réveillon de la Saint-Sylvestre, la préfecture de police de Paris a prévu un dispositif sous haute sécurité avec un périmètre de surveillance très élargi sur les Champs-Élysées. En cause, "un contexte de menace terroriste" selon le communiqué de la préfecture de police, mais également de possibles manifestations de gilets jaunes. La mobilisation de ces derniers s'est révélée relativement faible ce samedi, mais pourrait gagner en ampleur le 31 décembre.

Un rendez-vous Facebook rassemblant près de 8000 participants et 59.000 personnes intéressées propose en effet de faire un "acte 8" du mouvement avec un "réveillon des gilets jaunes sur les Champs-Élysées". La description présente la manifestation comme un "événement festif et non violent", mais les forces de l'ordre se sont préparées à de possibles débordements.

Périmètre de protection du 31 décembre au 1er janvier

Un périmètre de protection sera ainsi instauré du lundi 31 décembre 2018 à partir de 16 heures jusqu’au mardi 1er janvier 2019 à 3 heures du matin. Il apparaît en rouge sur la carte postée par la préfecture de police et concerne: "la place Charles-de-Gaulle-Étoile et l'avenue des Champs-Élysées dans sa totalité incluant le rond-point des Champs-Élysées et la place Clemenceau ainsi que les voies y débouchant sur une distance de 50 mètres à partir de l’avenue".

"A l’intérieur de ce périmètre de protection, qui fera l’objet d’un dispositif de barriérage et anti-intrusion, et dont l’accès se fera depuis des points de pré-filtrage et de filtrage: des palpations de sécurité, des inspections visuelles, des fouilles de bagages et de véhicules seront réalisées ; l’introduction, la détention et la consommation de boissons alcooliques seront interdits ; le port, le transport et l’utilisation d’artifices de divertissement et d’engins pyrotechniques seront interdits", précise la préfecture de police. 

La circulation des voitures sera interdite dans cette zone, et restreinte dans plusieurs autres "aux abords des Champs-Elysées, de l’Arc-de-Triomphe, de la Tour Eiffel et du Champ-de-Mars. Il est recommandé aux personnes souhaitant se rendre sur Paris d’utiliser les transports en commun", écrit la préfecture de police.

Les festivités maintenues

La mairie de Paris a pensé à un moment à renoncer aux festivités, mais a finalement maintenu le spectacle d'images et de pyrotechnie prévu sur les Champs-Elysées. 

L’année dernière, 400.000 personnes étaient présentes sur les Champs-Élysées. A peu près le même nombre de spectateurs sont attendus cette année, auxquels s'ajouteront des gilets jaunes.

Salomé Vincendon