BFMTV

Gérald Darmanin porte plainte contre Jérôme Rodrigues pour avoir comparé les policiers à des "nazis"

Gérald Darmanin.

Gérald Darmanin. - Thomas Samson

Après que Jérôme Rodrigues a qualifié les policiers de "nazis", les accusant même de diriger un "camp de concentration dans le nord-est de Paris", le ministre de l'Intérieur a annoncé ce jeudi qu'il déposait plainte.

Ce jeudi matin, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a annoncé porter plainte contre le gilet jaune Jérôme Rodrigues. "Les propos de M. Rodrigues envers la police de la République sont ignobles. Au nom du ministère, et pour défendre l’honneur de tous les policiers, je dépose plainte", a écrit le membre du gouvernement sur son compte Twitter.

La démarche judiciaire du Tourquennois succède à des propos tenus par le manifestant mercredi sur le réseau social, à travers lesquels il qualifiait des policiers de "nazis".

Une vidéo à l'origine de la polémique

L'origine de la controverse remonte à mardi. Ce jour-là, le militant publie sur Twitter une vidéo pour appeler ses abonnés à une journée de "désobéissance civile complète" le 12 septembre prochain. Il les incite notamment à refuser de décliner son identité devant les agents quitte à être emmené au commissariat.

"Mais auront-ils suffisamment de place pour tous nous accueillir?" s'interroge le texte accompagnant la vidéo. Rebondissant sur cette question, le syndicat policier Synergie rétorque: " Nous avons suffisamment de place pour vous accueillir!"

La moquerie a suscité l'ire de Jérôme Rodrigues qui a répondu: "C’est clair bande de nazis vous irez ouvrir le camp de concentration disponible au nord-est de Paris celui que vous tentez de cacher aux médias #vousnetespasmapolice".

Robin Verner
Robin Verner Journaliste BFMTV