BFMTV

Fusillade à Metz: le procureur évoque une vengeance

Un tireur s'en est pris à des passants samedi soir à Metz tuant une jeune femme. Dans une conférence de presse dimanche, le procureur de la ville a précisé que le pronostic vital de deux des trois personnes blessées était engagé. L'un des deux hommes hospitalisé est le frère de la jeune femme de 22 ans qui a trouvé la mort.

L'arme utilisée, un pistolet automatique calibre 9mm "était prête au tir" a précisé le procureur. L'homme semblait donc déterminé à se servir de son arme. La jeune femme qui a trouvé la mort a d'ailleurs été "touchée par plusieurs projectiles". La présence de nombreuses douilles retrouvées sur place témoignent d'un nombre importants de coups de feu tirés.

Une altercation "sur fond d'alcool" Sur le motif du drame, le procureur de Metz a évoqué la possibilité d'une vengeance du suspect à la suite "d'une altercation" dans le quartier "sur fond d'alcool". L'homme de 49 ans interpellé était déjà connu des services de police pour "des faits d'agression sexuelle, de violence et de violence avec arme" a précisé le parquet. Il avait été condamné en 2011 à une peine de cinq ans de prison "dont une partie avec sursis et mise à l'épreuve". Suite à cette condamnation, l'homme avait été placé en détention. Samedi soir, l'homme a pu être interpellé par la police. Sa garde à vue doit être prolongée en fin d'après-midi.

C. B