BFMTV

François-Marie Banier: "Je suis victime d’un coup monté judiciaire"

BFMTV

Il se dit "victime d’un coup monté judiciaire". Condamné jeudi dernier à trois ans de prison, dont six mois avec sursis, 350.000 euros d'amende et 158 millions d'euros de dommages-intérêts à de Liliane Bettencourt, François-Marie Banier, l'ex-"confident" de l’héritière de L’Oréal, s’est exprimé pour la première fois ce lundi sur au micro de RTL sur ce jugement.

Le photographe, qui a annoncé qu’il ferait appel, explique qu’il n’avait d’autre choix que d’accepter les cadeaux de la milliardaire. "Si je refusais, alors je vais vous dire une chose tout de suite, je disais à Liliane, ‘je n’en veux pas’, de l’argent, d’un cadeau ou de quelque chose qu’elle voulait, mais elle était offusquée, ‘c’est mon argent, ça me fait plaisir, on partage quelque chose !’”, se défend-il.

"Je ne suis pas victime d’une erreur judiciaire, je suis victime d’un montage, d’un coup monté judiciaire, dans lequel sont tombés ces juges qui n’ont rien voulu voir. Et quand on lit le jugement, on voit que les faits qui sont reprochés, les dates tout est mélangé, et qu’on fait croire des choses qui n’existent pas qui sont fausses, qui seront démontées en appel", lance-t-il.

Interrogé par Marc-Olivier Fogiel sur les 158 millions d’euros qu’il est condamné à verser, François-Marie Banier assure, "Je ne les ai pas. La justice a déjà bloqué 83 millions d’euros, et je n’ai pas d’argent pour le donner". L’intégralité de l’interview sera diffusée ce soir à 18h35.

V.R.