BFMTV

Foetus congelés: la mère déjà condamnée pour infanticide

Deux chapiteaux blancs ont été dressés par les enquêteurs à l'arrière de la maison familiale.

Deux chapiteaux blancs ont été dressés par les enquêteurs à l'arrière de la maison familiale. - -

Dimanche, la police a retrouvé au domicile d'une mère de famille deux foetus ou nouveaux-nés congelés. Les enquêteurs ont découvert qu'elle avait déjà été condamnée pour infanticide.

La mère de deux foetus ou nouveaux-nés congelés retrouvés dimanche à son domicile à Ambérieu, dans l'Ain, avait déjà été condamnée en 2005 à quinze ans de prison après avoir tué son nouveau-né, avec l'aide de sa mère, rappelle le journal régional Le Progrès dans son édition de mardi.

Le 28 mars 2002, la jeune femme, qui avait dissimulé sa grossesse, avait accouché dans les toilettes. Elle avait ensuite demandé à sa mère de placer le corps dans un sac, qui avait ensuite été abandonné dans une maison en ruines. Sa mère avait été condamnée à 18 ans de prison.

Interrogé par BFMTV, un voisin confie sa stupéfaction. "J'ai vu parfois qu'elle prenait un peu de ventre, mais je n'ai jamais pensé à ça. Elle était toujours souriante, aimable, sociable. C'est une personne qui aurait pu être la voisine de palier de tout le monde."

L'âge des petites victimes encore indéterminé

Dimanche, les deux nouveaux petits corps ont été découverts dans le congélateur de la jeune femme. Les analyses doivent permettre de déterminer l'âge des corps retrouvés, et de savoir s'ils étaient vivants à leur naissance, selon le parquet.

Mardi matin, deux chapiteaux blancs avaient été dressés par les enquêteurs à l'arrière de cette petite maison d'un quartier modeste d'Ambérieu, aux volets mi-clos. Selon de premiers éléments recueillis auprès de ses voisins, la mère était serveuse. Une conférence de presse du procureur de la République de Bourg-en-Bresse, Denis Mondon, est prévue mardi après-midi au parquet.

À LIRE AUSSI:

>> Ain: deux foetus congelés retrouvés chez leur mère