BFMTV

Exclusif-Merah: Ce que montrent les vidéos des tueries

Une caméra Go Pro sanglée du même modèle que celle utilisée par Mohamed Merah.

Une caméra Go Pro sanglée du même modèle que celle utilisée par Mohamed Merah. - -

RMC a obtenu en exclusivité des informations sur le contenu des vidéos des tueries de Toulouse et Montauban qui ont fait 7 morts les 11, 15 et 19 mars derniers.

C’est un montage d’une vingtaine de minutes, que les policiers ont retrouvé dans le disque dur de l’ordinateur saisi au domicile de Mohamed Merah, l’auteur revendiqué des tueries de Toulouse et Montauban qui ont fait 7 morts. Ce montage serait identique à celui envoyé sur une clé USB au siège parisien de la chaîne Al-Jazeera.

On entend la voix du motard qui interpelle un militaire et l’abat

D’après une source policière qui a eu accès à la vidéo, on y voit d’abord les mains du tueur, gantées et posées sur le guidon d’un scooter. La caméra, de type Go Pro (petite caméra posée sur le torse à l’aide de sangles), filme ses mains quelques instants. Puis vient la première scène de crime, qui a lieu le 11 mars à Toulouse. On entend la voix du motard qui interpelle un homme et lui demande s'il est militaire. Puis il s'approche de lui et l'abat. La séquence suivante montre l’homme de nouveau sur sa moto. La caméra filme encore ses mains. Impossible d'identifier clairement la route empruntée. S’ensuit un nouveau montage, assez professionnel selon des enquêteurs, qui conduit à la deuxième scène de crime. Cette fois, le tireur est devant le distributeur de billets à Montauban, avec les trois militaires de dos. Nous sommes le 15 mars.

Des images qui accréditent la thèse d’un seul et même tueur

Enfin, après un nouveau montage entrecoupé de chants, on découvre la séquence du collège-lycée Ozar Hatorah, pendant laquelle 3 enfants juifs et un père enseignant seront abattus le 19 mars. Dans les trois cas, le positionnement des mains sur le guidon est identique, ce qui accréditerait la thèse d'un seul et même tueur selon la police.

La Rédaction avec JW. Forquès